SISM 2017

Connexion

 

Samedi, nous avions rendez-vous avec nos amis du GEM "Casa di l'Isula" situé à Porto-Vecchio, et parrainé par ISATIS.

 

Pour nous retrouver, nous avons fait le choix d'Aleria, à mi-chemin. Comme vous le savez, nous travaillons à construire un projet commun. Seulement, voilà, se rencontrer, cela implique déjà beaucoup de choses. On pense forcément qu'on va s'exposer au regard des autres, à leur jugement. Pourtant, c'est bizarre quand on y pense, puisqu'on va se retrouver entre personnes qui fréquentent un GEM, elles aussi. Donc, pas de craintes à avoir. Elles savent exactement ce que l'on vit, par quels affres on passe par moment, ce que l'on ressent. Tout est simple entre nous. Pas besoin de se faire un dessin. On a en commun cette fameuse souffrance psychique. Et bien, on vous assure que c'est plus facile à dire qu'à faire !

De part et d'autres d'Aleria, les craintes en ont retenus plus d'un. Hélas !

Pourtant ceux qui ont bravé leurs peurs ont apprécié le déplacement. On a commencé par un moment de convivialité, autour d'un bon repas. Dans le même restaurant qui nous avait accueilli, il y a de nombreuses années, lors de notre toute première rencontre. Après nous être restaurés, on a décidé de marcher un peu, histoire de digérer et de continuer à échanger et partager. Les discussions portaient un peu sur tous les sujets. Et puis finalement, c'était notre vraie première rencontre. Parce qu'on avait déjà échangé par visio, eux depuis chez eux, et nous accueillis très gentiment dans les locaux d'ISATIS à Bastia. Mais ce n'est tout de même pas pareil ! D'ailleurs, pour être francs, là aussi, ça n'a pas été simple. Même à travers la télé !!! À la fin de l'après-midi, au moment de nous quitter, chacun était ravi de sa journée. Et surtout, de cette rencontre. Quand on est remontés dans nos voitures, on avait le cœur léger de savoir que de l'autre côté d'Aleria on avait de nouveaux amis. Bientôt, nous irons passer le week-end chez eux, à Porto-Vecchio, pour avancer sur notre projet commun, avec l'espoir que d'autres se joindront à nous. C'est important d'être nombreux et que chacun

apporte ses idées. L'intelligence collective nous permettra d'avancer plus vite. Il y a quelques temps, nous avions prévu de nous retrouver à Savaggio pour cogiter au grand air. Finalement, l'air marin, ce n'est pas mal non plus, qu'en pensez-vous ? Et puis la montagne, ce sera pour une autre fois ! La rencontre au sommet aura bien lieu, un jour ou l'autre...