SISM 2017

Connexion

Après un jeudi noir pour cause d'alerte rouge, si vous saviez à quel point, on avait besoin de lâcher un peu la pression... Comme beaucoup de personnes, dans la région bastiaise, plusieurs d'entre nous ont été naufragés de la route. Le seul point positif dans tout ce chambardement, c'est qu'il n'y a pas eu de victime.

En ce qui nous concerne, afin de pouvoir garder le cap, nous avons un grand besoin de stabilité autour de nous. Justement parce que notre stabilité psychique reste fragile. Alors cette journée a mis nos nerfs à rude épreuve. On sait bien qu'on n'était pas les seuls dans ce cas. Et que certains ont tout perdu en quelques heures. Mais vous n'imaginez probablement pas les répercussions que cela peut avoir sur nous. Alors, franchement, quand Josiane nous a annoncé que le club hippique n'avait aucun dégât à déplorer, nous étions à la fois soulagés pour le club, ses membres et ses pensionnaires et ravis pour nous. Pouvoir monter, samedi, en fin de matinée, ça relevait presque du miracle !

En plus, aussi surprenant que cela puisse être, il faisait de nouveau un temps magnifique. Alors, on n'a pas boudé notre plaisir. On a pleinement profité de cette heure en faisant une très belle balade sur la plage.

Quel bonheur de pouvoir enfin oublier le tumulte et respirer à plein poumons l'air du large, dans la douceur inattendue de cette fin novembre. Même la mer, qui la veille encore était boueuse, nous offrait un miroir bleu et lisse dans lequel se reflétaient quelques gros nuages blancs à l'horizon. Juste de quoi amener un peu de relief et de lumière pour souligner les îles de l'archipel toscan qui se découpaient sur ce beau tableau.

De retour au club, nous avons remercié nos partenaires équins pour cette douce parenthèse. Revivifier par la promenade et les câlins, nous avons filé au GEM. Là, comme par magie, un bon plat de pâtes nous y attendait. On ne s'est pas fait prier. On a tout dévoré en racontant à tous notre joie d'avoir pu reprendre notre souffle grâce à nos amis les chevaux. À force d'insister, et en voyant nos mines réjouies, ceux qui font de la résistance, vont bien finir par venir ! Patience et longueur de temps...