SISM 2017

Connexion

 

Sur un échiquier, il y a des cases noires et d'autres blanches. Et puis, il y a des pièces. Ce sont elles que les joueurs vont déplacer au gré de la stratégie qu'ils auront à échafauder et à déployer après chaque coup de l'adversaire.

 

Dans ce jeu qui requiert une très grande maîtrise le joueur dispose de toute une armée. Des simples pions, aux tours, aux cavaliers, aux fous, à la dame et au roi.

 

Parfois, avancer un pion, c'est se découvrir, se mettre en danger et risquer de perdre la partie. Pourtant, le risque fait souvent partie des avancées et plus encore de la victoire.

Oui, mais voilà, prendre des risques, dans un GEM, cela revêt parfois bien plus d'importance que sur un échiquier. C'est bien beau de vouloir remporter la partie. Mais sur qui ? Sur soi-même. Parce que finalement dans la vie, les seules batailles qui vaillent et qui comptent sont celles que l'on mène sur soi. Et il faut aussi avouer que ce sont les plus belles, et surtout les plus dures ! Alors, si se projeter, c'est se jeter vers l'avant, et bien, ce n'est pas simple. Pour personne. Il faut accepter de sortir de sa zone de confort. Pourtant, celle-ci n'est pas forcément toujours très confortable. Mais au moins, on la connaît par cœur cette zone-là. Quant à l'inconnu et bien nous, ça nous fait carrément flipper ! Alors oui, ça nous demande du temps. Peut-être bien plus que pour la majorité des gens. Les bien portants, les biens pensants. Ceux qui se disent qu'on en fait toute une histoire pour un projet ! Et oui, c'est vrai. On en fait toute une histoire. C'est d'ailleurs ça l'histoire de notre vie. Le fait d'en faire toute une histoire... On a un vrai savoir-faire pour s'inventer un tas de trucs, le plus noir possible, qui n'arriveront probablement pas. Sauf que nous, c'est comme ça qu'on fonctionne. Dans le noir le plus total. Comme dans un tableau du peintre Soulage.

Alors, allez-y vous, avancez en toute confiance dans le noir. Vous verrez. Vous aussi, vous hésiterez. Vous la regretterez votre zone de confort. Vous aurez beau avoir quelqu'un à vos côtés, même quelqu'un en qui vous avez confiance et qui a toute confiance en vos capacités, bien plus que vous-mêmes. Vous verrez, malgré tout, que ce n'est pas gagné. Donc, on vous donne peut-être l'impression de faire un pas en avant et plein en arrière. Et bien, ce n'est pas qu'une impression. C'est une réalité. Notre réalité. Pourtant, on vous assure qu'on fait tout pour y arriver. Et comme il y en a qui continue à croire en nous, on finira bien par y croire aussi un de ces jours. Finalement, il n'y a que la foi qui sauve à en croire certains. Alors de même que l'espoir fait vivre, qui vivra verra ! En attendant, histoire de se ressaisir, on va respirer un grand coup et on va se concentrer sur notre objectif. Aller de l'avant. Pour l'instant, c'est tout ce qui compte. On ne va pas rester sur un échec. D'abord parce qu'il paraît que ça n'existe pas. La stratégie échec-essai c'est comme ça qu'on apprend. Alors, autant vous dire que nous, on apprend drôlement. On est même en cours intensif ! Et puis aussi parce que quoi qu'en pensent certains, et bien nous aussi, on veut vivre quelque chose de beau, de fort, tous ensemble. Alors on y travaille ! Patience... On y arrivera si on se sent soutenu.