SISM 2017

Connexion

 

En mars dernier, dans le cadre de la Semaine d’Information de la Santé Mentale, le GEM  a organisé un débat sur l’autonomisation des personnes en souffrance psychique.

A l’issu de cette intervention, Paolo Pini, sociologue en charge de plusieurs projets de santé mentale en Toscane, nous a invité à venir découvrir le savoir-faire de sa région en la matière. 

Notre groupe a tout d’abord partagé le séjour avec les membres d’autres GEM, italiens et norvégiens.

Des lycéens, italiens et norvégiens, accompagnés de leurs enseignants faisaient également partis du projet. En associant ces jeunes à ce séjour, Paolo souhaite préparer les adultes de demain, à ne pas stigmatiser les personnes en souffrance psychique.

Au programme du premier jour, réunion, randonnée dans un parc naturel, et vie en communauté.

Le lendemain, direction Pise, pour y déjeuner dans un restaurant tenu exclusivement par les membres d’un GEM.

L’après midi nous avons visité l’établissement balnéaire que l’association gère elle-même, depuis l’été dernier.

A travers ces deux visites nous avons constaté que l’entraide fonctionnait bien, notamment parce que les personnes dont les souffrances sont apaisées, sont disponibles pour aider les autres.

Le dernier jour nous avons été reçus par un médecin psychiatre de Livourne. Ce dernier nous a expliqué dans le détail le fonctionnement du système de santé mentale.

Nous avons ensuite visité une association d’insertion professionnelle, dans laquelle chaque personne bénéficie d’un projet personnalisé. Cet accompagnement a pour objectif de mettre le travail au cœur de l’inclusion sociale.

Sans vouloir calquer le modèle italien, nous pouvons nous en inspirer afin de donner une nouvelle ampleur et une nouvelle dynamique à notre GEM et à ses membres.