Quoi, la rentrée est déjà passée ?

Y'a plus d'saison, ma bonne dame, j'vous l'dis, moi !
On n'a pas eu d'hiver. Le printemps, on ne s'en souvient déjà plus. L'été, cette année a été pourri à bien des égards. Heureusement qu'on peut compter sur l'indien... Lui au moins, il est fidèle. Et il adoucit la rentrée.

 


 

C'est dans un esprit d'ouverture et de partenariat que jeudi, au GEM, nous avons accueilli un petit groupe de patients du Centre de Jour "La Villa" de San Ornello. Cela faisait déjà longtemps, que nous avions tous pris l'engagement de nous rencontrer pour un goûter. Et bien, ça y est, c'est chose faite.

 

À force de lire tout ce que l'on fait au GEM, on va finir par vous donner envie de venir nous rejoindre.
Mais, ne vous y méprenez pas !  Ce n'est tout de même pas le Club Med. Loin s'en faut.

Si on fait toutes ces sorties, c'est justement parce que l'été, tout n'est pas rose pour les personnes en souffrance psychique.
L'angoisse monte jusqu'à devenir bien plus suffocante que la chaleur du soleil pour ceux qu'elle assaille.

Quand on aime, on ne compte pas... Et bien nous on a particulièrement aimé cet après-midi au frais et au calme au bord de la rivière.
Nous voici donc de retour. Cette fois-ci, nous avons décidé de tester l'accueillante terrasse de l'autre établissement : "Le jardin d'Antoine".


Samedi, après notre excellent repas grâce à Hervé et Michèle, on aurait pu se contenter de faire une sieste sur les canapés du GEM.

Et bien non, nous avions prévu d’aller voir le dernier Besson. Nous y sommes allés. Aucun de nous ne s’est endormi. Un bon film donc ?...

 

 

Cela faisait très longtemps, que secrètement, notre ami Hervé caressait le doux rêve de devenir propriétaire d’un camion. Mais pas n’importe quel camion ! …

Non, pas un camion de pompiers. Il a passé l’âge.

Tous ceux qui se sont déjà baignés dans le cours d’eau d’une rivière le savent, cela procure une détente et un bien être très différent d’un bain de mer.

On a l’impression que tous les soucis et les bobos s’en vont avec le courant. Et hop, envolés, emportés, recyclés en de nouvelles énergies...

Jamais deux sans trois… Et voila, notre troisième soirée, au cœur des villages, vient d’avoir lieu.

C’est donc à Oletta qu’Andréa nous a invités à écouter le groupe « Barbara Furtuna » dans l’église du village...

 

 

 

Dimanche 3 aout 2014. Cette date était marquée sur nos tablettes et la soirée de chacun réservée depuis longtemps. Et pour cause, deux personnes chères au GEM, jouaient dans une pièce de Pagnol : « Le Schpountz ».

C’est donc à Rutali que se poursuivait notre petite virée villageoise...

En Corse, l’été, les villes se vident de leurs habitants  au profit des villages.

Après le retour au calme de l’automne, le doux repli de l’hiver, le vert éveil du printemps, l’été voit défilé le joyeux cortège des cousins, cousines, oncles et tantes, de retour du continent et d’ailleurs.

 

 

Le 24 juillet 2014 : voilà une date que nous ne retiendrons pas… et c’est tant mieux !

C’était le jour où, la tristement célèbre épave du Costa Concordia s’acheminait lentement vers sa destination finale.

Parti de l’île de Giglio la veille, elle devait passer entre l’île d’Elbe et la Corse avec à son bord des tonnes d’hydrocarbures et autres eaux polluées.

Tout le monde n’était pas disponible au moment où les italiens sont venus. Nous avons donc décidé d’organiser un séjour pour une quinzaine d’entre nous. Donc, retour au camping « Erba Rossa ».

 

 

Voici venu le temps… tant attendu des vacances partagées avec nos amis Italiens.

Cette année nous avons délaissé le Cap et le Niolu pour la Côte Orientale.

Nous étions logés tous ensemble au camping « Erba Rossa ». Sur 10 jours, il y a eu deux séjours de 5 jours pour plus de quarante personnes à chaque fois.

L’association qui a dignement fêté son demi-siècle d’existence dans la cour du Palais de Gouverneurs, nous avait invités à participer aux festivités. Notre troupe du petit théâtre du GEM, sous la houlette de Catherine, a présenté une petite pièce. Intitulée « Les supporters », elle a été écrite par les membres de la troupe.

Le même jour que le vernissage de Louis Schiavo, nous avons découvert avec intérêt et un brin de curiosité, l’expo photos consacrée à Léonor Fini. Tant de mystère entourait cette artiste italienne amoureuse des chats et qui a vécu 20 ans dans le cap. Enfin, nous allions lever le voile…

Quel est le point commun entre une place, un étal de poissons, un air de jazz et de la peinture ? Langue au chat ? Un loulou ! Ah, oui, mais pas n’importe lequel… Louis Schiavo, notre Loulou nationale.

 

 

 

Pour la 3ème année consécutive, le GEM a participé à l’Università di a No-Viulenza organisé par l’AFC UMANI .

Après Sisco et Aléria, c’est à l’IMF de Borgo que se sont déroulées les deux journées consacrées à la Non-Violence. Au travers de conférences, d’ateliers et de projections de films, nous avons enrichis nos expériences. Nous y avons partagé informations, outils et méthodes.

 

 

 

Le tout nouveau café social d’Ava Basta a proposé la projection d’un film ce mercredi 16 juillet 2014.

Nous l’avons regardé tous ensemble, jeunes, anciens, corses, continentaux, maghrébins, vieux migrants, hommes, femmes…

Il est intitulé : « Perdus entre deux rives, les chibanis oubliés ».