SISM 2017

Connexion

Samedi après-midi, nous sommes partis à l'assaut de la rue du Bastion. Nous allions à la galerie du même nom. Une toute petite galerie. Pleine de belle choses. Nous y avons même retrouvé quelques œuvres de Chauder.
La maîtresse des lieux, douce et chaleureuse, organise une fois par mois un atelier d'écriture.

Ces quelques jours, impossible d'apercevoir un petit coin de ciel bleu. Pas le moindre rayon de soleil. On dirait qu'il a carrément disparu.
Évidemment, ça nous fait tout drôle.

Pourtant, s'il y en a qui sont habitués au gris, c'est bien nous. On en connaît toutes les nuances. Et on peut vous assurer qu'il y en a bien plus de 50 ! Et hélas, parfois, on a même à connaître le noir. Toutes les nuances de noir. Oui, il existe, là aussi, des nuances.

Ce 25 novembre, c'était la journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes.
Francine Grilli, la Directrice du CIDFF et Dominique Nadaud, la Délégué aux droits des femmes et à l'égalité, ont organisé une conférence à l'occasion de cette journée.

Madame Di Giorgio, Psychologue Clinicienne et Psychanalyste a apporté son regard de professionnelle sur le thème de cette journée "Supporter le pire... Par amour"...

 

 

Cette année encore, le Docteur Sisco nous a invité aux 2 journées de conférences qu'il organise tous les ans, avec son association " Corse Équilibre et Santé Mentale". 

La première était consacrée aux addictions liées à l'alcool. La seconde avait pour thème le travail...

Dans le cadre du festival d'Arte Mare, invités par nos amis du Café Social d'Ava Basta, nous avons assisté à la projection du film "Certifié halal" de Mahmoud Zemmouri.

Kenza, jeune française d'origine algérienne, défend avec ferveur les droits des femmes maghrébines. Vue à la TV par toute la cité, elle devient le déshonneur de sa famille. Son frère, sujet de moqueries de la part de ses amis, opte pour une solution radicale...

Bis répétita au Café Social d'Ava Basta, pour cette seconde projection dans le cadre du festival "Arte Mare".

"Wajma, une fiancée afghane", réalisé en 2013 par Barmak Akram, est un drame sur les violences faites aux femmes.

C'est un film fort et bouleversant. Tourné avec les moyens du bord. Pourtant, le réalisateur réussit le pari d'éviter les clichés et nous montre les réalités d'une société afghane meurtrie par des traditions archaïques et par la guerre.

L'affiche en dit long sur cet artiste. "CHAUDER ET CHAUDER". Non, ils ne sont pas deux. Il est bien seul. Fier de son nom au point de le répéter ? Probablement pas. Un dédoublement de la personnalité : un nom par prénom, Guy-Paul ? Pas davantage. Ni bipolaire pas plus que dépressif, non, rien de tout cela.

Ce n'est pas parce qu'on en parle sur le site du GEM qu'il faut y voir un lien. Nous, on aime l'art sous toutes ses formes. Aussi quand une nouvelle expo s'installe dans notre quartier, en tant que voisins et amis nous sommes toujours les bienvenus. Et ça, ça fait du bien. Alors, on passe faire un tour.

Sous le crâne, juste entre les deux oreilles. L'outil qui nous sert à tout un tas de trucs plus ou moins utiles, vous voyez de quoi je parle ? Oui, voilà, c'est ça le cerveau. Ce merveilleux organe qui nous rend tant de services nuit et jour. Tout au long de notre vie. Pourquoi, ne fonctionne-t'il pas toujours de façon harmonieuse et optimum ?
Et comment faire pour le rendre plus opérationnel ? Ou tout du moins, comment vivre de façon un peu plus apaisée ?

"Sur la planche"... comme au bord du gouffre. Il n'y a pas que les actrices de Leïla Kilani, époustouflantes, soit dit en passant, qui sont au bord du gouffre. Nombreuses sont les associations qui souffrent du vertige ou sont déjà tombées au fond.

Alors, nous, comme Arte Mare, jouons la carte de la solidarité et de l'entraide. À chaque bout de la planche. Comme pour maintenir l'équilibre. Equilibre. Ce mot à lui tout seul implique son corollaire le déséquilibre. Nous, en tant qu'équilibristes de haut vol, nous nous accrochons à cette planche, chaque jour. Comme à une planche de salut. Alors ce film ne nous a pas laissés indifférents.

Hier, nous étions présents et avons participé à cette belle journée du CISS CORSE.

Le GEM, comme 21 autres associations de santé, fait partie du CISS.

Oui, mais c'est quoi le CISS ?

Et bien, pour tout connaître dans le détail, il vous suffit de cliquer là : cisscorse.fr
Vous vous y sentirez tout de suite comme chez vous.
Parce que ce site a été pensé et conçu pour chacun d'entre nous.

 

Tous ceux qui comme nous attendaient avec délice le fameux salon du chocolat sont restés sur le carreaux. Envolés les rêves sucrés et onctueux.
Les savants mélanges de saveurs se sont évaporés au gré d'un vent violent qui à débarqué sans prévenir.

Les organisateurs doivent avoir encore des soucis avec leurs chapiteaux cabossés.

Et tous ces commerçants. Eux aussi auraient bien eu besoin de cette exposition et de ces ventes pour résister à une période des plus moroses.

C'est dans un esprit d'ouverture et de partenariat que jeudi, au GEM, nous avons accueilli un petit groupe de patients du Centre de Jour "La Villa" de San Ornello.

Cela faisait déjà longtemps, que nous avions tous pris l'engagement de nous rencontrer pour un goûter.
Et bien, ça y est, c'est chose faite.
Il aura tout de même fallu attendre plus d'un an avant de concrétiser ce souhait commun.

Le mariage des deux pourrait en surprendre plus d'un. Pourtant, tout le monde peut-être sensible à l'Art sous toutes ses formes.

C'est ce qu'à voulu montrer et démontrer le Dr Nicole Graziani, Chef de Pôle et chef de file en organisant une belle soirée au Centre Culturel "Una Volta".
Après un accueil chaleureux, elle nous a invité à assister à la projection de 3 courts métrages.

Quoi, la rentrée est déjà passée ?

Y'a plus d'saison, ma bonne dame, j'vous l'dis, moi !
On n'a pas eu d'hiver. Le printemps, on ne s'en souvient déjà plus. L'été, cette année a été pourri à bien des égards. Heureusement qu'on peut compter sur l'indien... Lui au moins, il est fidèle. Et il adoucit la rentrée.

 


 

C'est dans un esprit d'ouverture et de partenariat que jeudi, au GEM, nous avons accueilli un petit groupe de patients du Centre de Jour "La Villa" de San Ornello. Cela faisait déjà longtemps, que nous avions tous pris l'engagement de nous rencontrer pour un goûter. Et bien, ça y est, c'est chose faite.

 

À force de lire tout ce que l'on fait au GEM, on va finir par vous donner envie de venir nous rejoindre.
Mais, ne vous y méprenez pas !  Ce n'est tout de même pas le Club Med. Loin s'en faut.

Si on fait toutes ces sorties, c'est justement parce que l'été, tout n'est pas rose pour les personnes en souffrance psychique.
L'angoisse monte jusqu'à devenir bien plus suffocante que la chaleur du soleil pour ceux qu'elle assaille.

Quand on aime, on ne compte pas... Et bien nous on a particulièrement aimé cet après-midi au frais et au calme au bord de la rivière.
Nous voici donc de retour. Cette fois-ci, nous avons décidé de tester l'accueillante terrasse de l'autre établissement : "Le jardin d'Antoine".


Samedi, après notre excellent repas grâce à Hervé et Michèle, on aurait pu se contenter de faire une sieste sur les canapés du GEM.

Et bien non, nous avions prévu d’aller voir le dernier Besson. Nous y sommes allés. Aucun de nous ne s’est endormi. Un bon film donc ?...