Décidemment, en 2020, rien n’aura été comme avant… Même pas Noël !

Pour nous, pas de sapin à décorer ensemble. Pourtant, c’est ESSENTIEL. Pas le sapin, vous vous doutez bien. Non, c’est justement le fait d’être ENSEMBLE qui est ESSENTIEL !

Tout le monde a quelque chose à dire. Mais tout le monde ne le dit pas de la même façon. Chacun s’exprime selon sa sensibilité. Certains ont des facilités à entrer en communication avec les autres. Ils parlent, parlent et parlent encore. Parfois avec les mains…

Vous les reconnaissez ces petites boules de neige très kitchs ? C’est vrai que ça donne envie de les secouer, juste pour le fun. Elles renferment toujours un trésor, noyé sous quelques centilitres d’eau avec des milliers de paillettes censées représenter une neige immaculée et tournoyante, qui anime le paysage.

9 mois !!! Cela fait 9 mois que nous sommes sous pression... Qui aurait imaginé un tel scénario ? Et ce n'est pas fini ! Chacun le sait et a bien intégré la notion de vagues successives qui déferlent sur nous à un rythme cadencé.

Nous, on voudrait bien danser sur un autre tempo. Le genre plus cool, collé serré, ou carrément endiablé qui nous entraîne jusqu'au bout de la nuit. Là, on marche tous au pas, entre confinement, déconfinement, couvre-feu, reconfinement... Et ça continue. Et ça dure... Et c'est dur.

 

 

En ce vendredi, il règne une atmosphère étrange autour de nous. Et pour cause... Le virus s'en donne à cœur joie, alors hier, un couvre-feu a été décrété et il entre en vigueur ce soir même. 

C'est donc la dernière occasion, certainement avant longtemps, de se faire un resto en soirée ! Histoire de pimenter ce dernier dîner du condamné, vous aurez droit à un bonus. Et oui, vous avez la permission de 23h59 ! A minuit pile, si votre carrosse ne se transforme pas en citrouille, vous risquez tout de même une belle prune ou une amende, au choix. Après ça, les restaurants fermeront leurs portes chaque soir à 21 heures. Et à cette heure fatidique, plus personne ne devra trainer dehors, jusqu’à 6 heures du mat’.

Au joli mois de mai, le déconfinement était promesse de retrouvailles... Mais pas dans la pagaille. Point de bise pour préserver la sécurité de chacun et une vie saine à tous.

Très prudents donc, à ce jour, nous sommes heureux que notre stratégie ait payé. En revanche, dans la vie, tout à un coût et nous n'avons pas échappé à la règle...
Alors nous avons fait contre mauvaise fortune bon cœur ! Quitter le confort douillet de notre trop petit nid au GEM pour élire domicile... à l'air libre.

Vous connaissez tous le petit ruban de couleur, délicatement accroché au revers d’un vêtement pour soutenir une cause. Véritable symbole, ce " V " inversé, sera retourné pour marquer la Victoire sur la maladie.

Chaque maladie a sa couleur, à l’instar des rubans roses qui fleurissent à foison en ce mois d’octobre. D’autant plus que toutes les manifestations sont annulées…

Vous en avez marre de cette période morose ? Offrez-vous une petite pause colorée… Cette année, le thème des « Semaines d’Information sur la Santé Mentale » est la lutte contre les discriminations. Vaste programme qui nous occupe au quotidien ! Et hélas, on peut tous être concernés, un jour ou l’autre, et ce quel qu’en soit le domaine !

 

 

 

Fallait bien si attendre vu qu’on était déjà en guerre… Sauf qu’on n’a pas pris toutes les précautions quand il était encore temps. Entre ponts aériens et maritimes, on s’est retrouvé sous le feu des projecteurs, projetés dans l’incertitude. Qui passera au travers des mailles du filet du virus virulent ? Qui se fera piégé ? Positif, positif, positif… (Comme quoi trop de positif peut nuire à la santé). Et soudain, vlan ! Le couperet tombe. « Rouge ».

Et dire que si ce fichu virus n’était pas venu jouer les trouble-fête, nous serions peut-être à Paris, avec les autres GEM, en route pour la soirée à l’Olympia… comme nous l’avaient proposé nos amis bretons du GEM « Le Bon Cap » qui eux feront le déplacement !

 

 

 

Fréquenter un GEM, c'est s'offrir UN cadeau ,
Un cadeau inestimable pour la vie,
Un cadeau pour VIVRE !!!
Pour vivre sa vie.

Fréquenter un GEM, c'est prendre le temps de se reconstruire,
Se reconnecter à soi-même,
Aux autres,
Aux plaisirs simples de la vie.

Le vendredi 13 mars dernier, nous avions décidé de fermer notre local parce que nous ne nous y en sentions plus en sécurité. Le contexte était anxiogène et le manque de réactivité des autorités ne faisait qu’aggraver les choses. Nos multiples interrogations restées sans réponse nous ont poussées à agir. La suite nous a donné raison, puisque le 17, tout le monde était confiné !

Ceux qui fréquentent de près ou de loin un GEM savent à quel point, la vie n'y est pas un long fleuve tranquille. Et c’est tant mieux !!! C’est vrai quoi, on s’y ennuierait ferme si c’était le cas. Là au moins, pas de risque que ça arrive. Il s’y passe toujours quelque chose...

Dans la vie, tout ne se passe pas toujours comme prévu. Alors, pour ne pas trop souffrir mieux vaut apprendre à relativiser. 

Plus facile à dire qu'à faire ? Pas si sûr... A bien y regarder, on a le choix ! On peut prendre du recul ou de la hauteur, faire un pas de côté, voir le verre à moitié plein, ou la vie en rose, redonner leur juste place ou leur juste dimension aux événements.

Quand le tant attendu déconfinement a sonné l’heure de la sortie, nous ne nous sommes pas jetés à corps perdus pour nous retrouver. Pourtant, ce n’est pas l’envie qui nous manquait. Non, disons plutôt que nous avons préféré attendre et observer comment les choses évoluaient. Puis, un jour, nous nous sommes dit que le moment était venu !

Vous vous souvenez des 2 mois de confinement que nous avons tous traversé ? Oui, c’est vrai, c’était hier et pourtant, ça semble déjà loin… Cette période hors du temps a permis à tout le monde de faire un petit pas côté. Depuis ce point de vue inattendu, qui s’est offert à nous, chacun a pu observer sa vie.

Nous, on a observé la vie de notre GEM. Quelle que soit la place qui est la nôtre, on retiendra un message fort de ce petit pas de côté… Il aura été comme le révélateur de l’incroyable force du Collectif et de la puissance de l’Entraide Mutuelle.

En quelques heures, nous avons basculé tous ensemble dans une temporalité différente. Et ce virus, mortel, a été le vecteur d’un enseignement express dans de nombreux domaines.

En un clic, on peut découvrir, apprendre, savoir ce qu’il se passe de l’autre côté de la Terre… Les possibilités sont infinies. Alors qu’est-ce qui fait qu’on n’a rien vu venir ?

Faisons ensemble un petit retour en arrière… Janvier 2020. Bien confortablement installés sur nos canapés, devant nos écrans, on assiste tranquillement à ce qui ressemble à un film de science-fiction. Des hommes en combinaisons blanches, maqués, casqués, circulent dans une ville déserte…