ST FLOAu GEM, dès les premiers rayons de soleil, on a des envies d’ailleurs. Et pour nous, cet ailleurs se trouve juste de l’autre côté de la montagne qui nous sépare. C’est tout prêt, c’est vite fait et c’est très dépaysant. Tout de suite, on se sent en vacances quand on y arrive. Pourtant, pour nous, ça prend tout de suite des airs d’expédition. Comme nous n’avons pas de véhicule, le moindre déplacement suppose qu’on s’organise un max. Il faut tout prévoir.

FETE DE LA MUSIQUETout pour la musique… Et oui, c’est déjà la fête de la musique ! Le temps passe décidemment très vite. L’été pointe déjà le bout de son nez. Nous, comme chaque année, on improvise. On y va à l’inspiration. On se balade dans les rues de la ville et on se laisse porter par la musique. On s’arrête quand la musique joue bien ou qu’un groupe joue bien de la musique. On déambule au gré des notes. On s’assied, on danse, on écoute, on chante…

travailLes expériences bretonnes et italiennes donnent de l'espoir à tous et montrent que tout est possible pour qui fréquente un GEM. C’est un formidable outil qui peut réellement devenir un tremplin pour un avenir meilleur. Pour cela, il « suffirait » d’investir le GEM et de s’y investir pleinement. Tout reste à inventer au gré des envies, besoins, et de l’énergie de ceux qui le fréquentent à un moment donné. Carte blanche pour visa de travail…

logo albassocazione Le point d'orgue de notre contribution à cette édition de la SISM fut la présentation de ce qui se fait de mieux en la matière. L’expérience de Pise…

CAP MAGIGEnfin, ce fut le tour de notre GEM d'entrer dans la danse. Pour l'occasion, nous avions invité nos amis du GEM « Casa di l’Isula » à Porto-Vecchio, bien sûr ! Plus quelques autres... Et pour que la fête soit plus belle et la réflexion sur le thème du travail, plus large encore, nous avions également proposé à des "experts" en la matière de venir partager leur expérience ! 

IsatisLa valse des intervenants à continué et ce fut au tour de l'association "ISATIS" d'investir la scène du théâtre de l'Alb'Oru. Jean-Claude Morison, responsable territorial était accompagné de deux jeunes femmes à qui il a laissé la parole après avoir brièvement présenté sa structure.

Logo CHBastiaCette année, le Centre Hospitalier de Falconaja était représenté par Maryline Leonetti, avec la musicothérapie. Elle, a choisi de s'intéresser au bruit dans l'environnement professionnel. Et s'est attachée à disséquer les effets et retentissements qu'ils peuvent avoir sur une personne. Pour ce faire, elle a orienté ses recherches en partant de deux cas cliniques. Deux patientes évoluant dans deux univers différents.

villaC'est le Centre  de Jour "La Villa San Ornello" qui a donc ouvert le bal avec "Paroles de patients". Un moment intimiste. La lecture d'un premier texte, sur le thème du travail. Des mots aussi puissants qu'émouvants. Un mélange d'images et de paroles pour un voyage dans le temps. Entre hier et aujourd'hui. Entre ancien et moderne. Entre travail et repos. Une construction pierre par pierre pour un édifice envoûtant.

logosOn avait balayé large par rapport à ce thème du travail de la SISM (Semaines d'Information sur la Santé Mentale). Chacun a développé un axe différent. Contenus et format vous auraient certainement plu.

 

 

 

 

 

 

 

 

CFC LOGOExprimer ce que l'on ressent, le libérer grâce à la matière et aux couleurs et puis le partager avec les autres. Voilà ce qu'on eu la chance de découvrir chaque jour, les heureux voyageurs de la gare de Bastia.

Sans titre 42 semaines, 1 thème, 4 partenaires 
Les deux semaines ce sont les Semaines d'information sur la Santé Mentale (SISM). Le thème de cette année était le travail. Quant aux 4 partenaires, ce sont le Centre de Jour "La Villa San Ornello", le Centre Hospitalier de Falconaja, l'association ISATIS qui parraine le GEM "Casa Di l'Isula" de nos amis de Porto-Vecchio et notre GEM.

 

 

Depuis plusieurs mois déjà, notre ami Patrick, de la galerie Gour-Beneforti, qui a abrité gratuitement et amicalement nos œuvres les années précédentes, nous avait prévenus… Cette année, impossible de nous accueillir dans sa galerie. L’art a beau enrichir et embellir nos vies, nous ne lui accordons pas toujours la place qu’il mérite !

affiche plateforme danseL’autre jour, nous avons vécu une expérience d’un nouveau genre au Centre Culturel de l'Alb'Oru. Une vingtaine de personnes d'horizons divers se sont retrouvées là, sans vraiment savoir à quelle sauce elles seraient mangées. De la danseuse professionnelle aux élèves malvoyants ou malentendants accompagnés de leurs profs, d'étudiantes en STAPS, à notre petit groupe, en passant par tout un contingent de profs de danse, curieuses de découvrir ce stage atypique.

 

assoOn s'intéresse, on bosse, on lit, on découvre, on cogite, on dissèque, on s'interroge, on questionne,  on imprime, on apprend, on intègre, on coupe, on découpe, on colle les morceaux et on commence à y voir plus clair, à se faire une idée de ce que l'on veut faire, du cap que l'on va se fixer, du cadre dans lequel on veut évoluer, du sens à donner à nos envies, à nos projets, à nos actions, pour fédérer à chaque fois au moins une personne de plus...

Belombra L'autre jour, on avait envie de s'évader un peu. Il faisait beau et l'idée d'un petit pique-nique improvisé a germé dans nos esprits. On a donc préparé ce qu'il fallait et comme c'était plus qu'improvisé… on est resté en ville. Ah, vous vous dites que vous avez été bernés par le titre !? Non, pas vraiment.


Au GEM, on adore chanter ! On connait bien le répertoire des années 60 à 80. Alors, souvent, on se défoule. Agglutinés devant l'écran de l'ordinateur, on chante à tue-tête les paroles qui défilent sous nos yeux carrés. En se balançant au rythme des mélodies. La justesse n'est absolument pas notre préoccupation première.
Nous ce qu'on veut, s'est s'éclater, passer un bon moment.

Vous voulez savoir ce qu'on a fait le week-end dernier ? Un truc incroyable !  Après plusieurs tentatives : une visio, une rencontre à Aleria, un week-end tombé à l'eau, ça y est, on l'a fait.

En début d'année, on reçoit et on distribue des vœux à la volée : amour, gloire et beauté! On nous promet tout à la fois. Si la santé y atteint des sommets, l'autre ingrédient, du bonheur annoncé, est sonnant et trébuchant. Et oui, de l'argent pour un avenir en or. Bien sûr, tout le monde aimerait bien avoir quelques euros de plus. Alors, nous, histoire de mettre toutes les chances de notre côté, après tout, on ne sait jamais... on a renoué avec la tradition. Celle-ci dit que qui si l'on commence l'année avec un plat de lentilles, la prospérité est assurée !