SISM 2017

Connexion

Cela faisait très longtemps, que secrètement, notre ami Hervé caressait le doux rêve de devenir propriétaire d’un camion. Mais pas n’importe quel camion ! …

Non, pas un camion de pompiers. Il a passé l’âge.

Tous ceux qui se sont déjà baignés dans le cours d’eau d’une rivière le savent, cela procure une détente et un bien être très différent d’un bain de mer.

On a l’impression que tous les soucis et les bobos s’en vont avec le courant. Et hop, envolés, emportés, recyclés en de nouvelles énergies...

Jamais deux sans trois… Et voila, notre troisième soirée, au cœur des villages, vient d’avoir lieu.

C’est donc à Oletta qu’Andréa nous a invités à écouter le groupe « Barbara Furtuna » dans l’église du village...

 

 

 

Dimanche 3 aout 2014. Cette date était marquée sur nos tablettes et la soirée de chacun réservée depuis longtemps. Et pour cause, deux personnes chères au GEM, jouaient dans une pièce de Pagnol : « Le Schpountz ».

C’est donc à Rutali que se poursuivait notre petite virée villageoise...

En Corse, l’été, les villes se vident de leurs habitants  au profit des villages.

Après le retour au calme de l’automne, le doux repli de l’hiver, le vert éveil du printemps, l’été voit défilé le joyeux cortège des cousins, cousines, oncles et tantes, de retour du continent et d’ailleurs.

 

 

Le 24 juillet 2014 : voilà une date que nous ne retiendrons pas… et c’est tant mieux !

C’était le jour où, la tristement célèbre épave du Costa Concordia s’acheminait lentement vers sa destination finale.

Parti de l’île de Giglio la veille, elle devait passer entre l’île d’Elbe et la Corse avec à son bord des tonnes d’hydrocarbures et autres eaux polluées.

Tout le monde n’était pas disponible au moment où les italiens sont venus. Nous avons donc décidé d’organiser un séjour pour une quinzaine d’entre nous. Donc, retour au camping « Erba Rossa ».

 

 

Voici venu le temps… tant attendu des vacances partagées avec nos amis Italiens.

Cette année nous avons délaissé le Cap et le Niolu pour la Côte Orientale.

Nous étions logés tous ensemble au camping « Erba Rossa ». Sur 10 jours, il y a eu deux séjours de 5 jours pour plus de quarante personnes à chaque fois.

L’association qui a dignement fêté son demi-siècle d’existence dans la cour du Palais de Gouverneurs, nous avait invités à participer aux festivités. Notre troupe du petit théâtre du GEM, sous la houlette de Catherine, a présenté une petite pièce. Intitulée « Les supporters », elle a été écrite par les membres de la troupe.

Le même jour que le vernissage de Louis Schiavo, nous avons découvert avec intérêt et un brin de curiosité, l’expo photos consacrée à Léonor Fini. Tant de mystère entourait cette artiste italienne amoureuse des chats et qui a vécu 20 ans dans le cap. Enfin, nous allions lever le voile…

Quel est le point commun entre une place, un étal de poissons, un air de jazz et de la peinture ? Langue au chat ? Un loulou ! Ah, oui, mais pas n’importe lequel… Louis Schiavo, notre Loulou nationale.

 

 

 

Pour la 3ème année consécutive, le GEM a participé à l’Università di a No-Viulenza organisé par l’AFC UMANI .

Après Sisco et Aléria, c’est à l’IMF de Borgo que se sont déroulées les deux journées consacrées à la Non-Violence. Au travers de conférences, d’ateliers et de projections de films, nous avons enrichis nos expériences. Nous y avons partagé informations, outils et méthodes.

 

 

 

Le tout nouveau café social d’Ava Basta a proposé la projection d’un film ce mercredi 16 juillet 2014.

Nous l’avons regardé tous ensemble, jeunes, anciens, corses, continentaux, maghrébins, vieux migrants, hommes, femmes…

Il est intitulé : « Perdus entre deux rives, les chibanis oubliés ».

 

 

 

 

 Le 24 juin dernier, nous étions présents à l’inauguration du Café Social de l’association Ava Basta.

Ce lieu, destiné aux vieux migrants, se veut ouvert sur la cité et convivial.

 

Samedi 21 juin, à la galerie Gour Beneforti, était organisée une rencontre avec Tommaso Santucci, jeune artiste peintre de Pise.

Depuis qu’il a été découvert à Bastia, il expose dans plusieurs pays.

En mars dernier, dans le cadre de la Semaine d’Information de la Santé Mentale, le GEM  a organisé un débat sur l’autonomisation des personnes en souffrance psychique.

A l’issu de cette intervention, Paolo Pini, sociologue en charge de plusieurs projets de santé mentale en Toscane, nous a invité à venir découvrir le savoir-faire de sa région en la matière. 

 

 

 

 

 

Notre expo à la galerie Gour Beneforti a drainée un public aussi nombreux que varié.  Parmi toutes les personnes venues admirer nos œuvres, un monsieur, architecte de son état, est repassé quelques jours plus tard à la galerie. Il avait les bras chargés de peintures en pots et en aérosols, de carnets à dessin, de crayons, de pinceaux, et même de carton plume. 

Le 6 mars 2014, nous avons vécu tous ensemble un grand moment. En effet, le Directeur Général de l’ARS en personne, Monsieur Coiplet, est venu nous rendre visite. Pour fêter ça, nous avions préparé des gâteaux.  Nous les avons partagés avec lui d’autant plus volontiers, que nous avons passé un moment très agréable.

Avenant, à l'écoute, très au fait des problématiques des GEM, il s’est intéressé à chacun de nous. Il nous a questionné sur les éventuelles difficultés que nous rencontrons dans la gestion de notre association ainsi qu'aux relations que nous entretenons avec notre parrain.